Accueil >

Ecrire avec Chagall en juin ...

lundi 4 août 2014, par Tibetaine21

Ce vingt-trois juin .... Dans le train qui les emmène vers Nice, à la découverte de Marc Chagall...... Rose, Nicole, Maryse, Lucienne et Dominique font chuchoter leur plume avec bonheur :

Des gens se pressent sur le quai de gare d’une petite ville de campagne. Enfin un train arrive, bousculade et tout ce petit monde s’engouffre dans des wagons déjà bien remplis de voyageurs dormant, des valises et sacs posés un peu partout. Pas ou peu de place pour les nouveaux arrivants.
Le paysage défile à travers les vitres sales, un beau soleil, un ciel bleu azur, des vignes à perte de vue, des collines verdoyantes.
Tant bien que mal tout le monde supporte la promiscuité, le balancement du train et la monotonie du paysage.
Au fond du wagon, assis à côté d’un homme en uniforme de gendarme, un homme barbu semble perdu, les yeux dans le vague ; sans doute un prisonnier transféré, personne le regarde, on ne sait jamais.
Qui est-il, ou va-t-il, qu’a-t-il fait ? nul dans ce train ne le saura jamais.

Maryse

JPEG - 2 Mo

Beaucoup de monde à la gare en direction de Nice, avec ou sans bagage. Difficile de trouver un siège, la plupart des voyageurs allongés, le wagon ayant sombré dans le sommeil ; enfin toutes quatre assises mais séparées comme pour nous inviter à travailler, mais oui même dans le train écrire nos sensations, nos découvertes...aucun répit ! Ce que nous faisons docilement, Rose s’applique, son stylo danse sur sa feuille, sa main d’un geste gracieux dépose ses mots, nombreux décrivant tant de choses. Un monsieur barbe et cheveux gris, une jeune femme aux cheveux longs en tenue d’été voisinent avec Maryse et moi-même. Toujours quelques bavards mais la majorité des voyageurs semi-endormis, un couple jeune en tenue sportive échange sans cesse des sourires amoureux. Rythme du train en marche, bercement. Nous laissons le Coudon. Des forêts sur ces collines varoises enveloppées de brume dans un dégradé de gris ravivant le vert des vignobles, cyprès, haies, palmiers, oliviers. Quelques très petites bâtisses en pierre, construites autrefois sur des parcelles de vignes avec pêchers, cerisiers, abricotiers. Le soleil brille, sa lumière renvoyée éblouissante par de nombreuses serres. Chaîne de verdure entrecoupée de zones commerciales disharmonieuses mais bien nécessaires en ces temps matérialistes. Hâte de voir les chefs d’oeuvre de Chagall, authentiques avec Dominique excellente organisatrice, Nicole, Rose, notre petit groupe.

Lucienne

Voici le musée Chagall et ses toiles colorées...

JPEG - 2.6 Mo
JPEG - 2.3 Mo

Carnet de voyage dans l’univers de Chagall ... Laissons donc les plumes parler :

Une petite marche à pieds et nous voici dans ce superbe lieu au musée, proche des vestiges romains de Cimiez. Une grande toile dès le seuil nous entraîne dans la joie d’où son nom. Sur le fond blanc des personnages de couleurs jouent, dansent, font la fête avec des gens du cirque ; naissance, mariage expriment les étapes de la vie. Les deux mondes, terrestres, célestes y figurent, labyrinthe du bonheur. D’autres salles, d’autres toiles couleur bleu, noir, vert, rouge, toutes m’impressionnent, une telle force s’en dégage ; je reste interdite, muette, étonnée par ce que je reçois, je vis. Mais dans la salle’’ Cantique des Cantiques ’’, l’émotion la plus totale m’envahit, la Bible, l’artiste la raconte.

Avant que souffle la bise du jour
Et que s’enfuient les ombres
J’irai à la montagne de la myrrhe
A la colline de l’encens.

Toute l’existence de l’artiste , sa personnalité à travers ses origines, l’étoile, sa foi, le religieux, sa relation au monde visible, invisible, personnages légers, lourds. L’arbre de vie, la fécondation, l’âne couronné, que d’évocations éloquentes. Cette œuvre me marque par sa profondeur, me parle de la VIE. Bouillonnement, ébranlement intérieur par ce rouge-grenat , quelque chose de fort puissant me prend, élève mon âme dans un désir immense de communion, d’amour ; mon cœur touché verse des larmes. Moment de grâce, intense vers l’infini.

Lucienne

JPEG - 2.1 Mo

Adam et Eve chassés du paradis
Une impression voluptueuse de flotter, d’ondoyer dans une eau transparente et bienfaisante d’un bleu intense peuplée d’animaux colorés, fantastiques au milieu d’un paysage englouti dans la lumière incandescente de l’arbre de vie.
Faire abstraction de ce qui m’entoure. Eprouver une sensation de plénitude inattendue. Un retour aux sources.

D I A LO G U E
- Monsieur Chagall, je vous connais, votre nom m’est familier comme celui de beaucoup d’autres peintres, vos œuvres le sont beaucoup moins, aujourd’hui je vous découvre. Vos peintures sont riches, très riches, le moindre petit espace est utilisé, pourquoi tant de détails
- Tout simplement, parce que je veux que celui ou celle qui regarde un de mes tableaux s’y attarde.
- Je remarque aussi que les animaux ont une grande place en particulier les chèvres, poissons oiseaux.
- Je pense que cela vient de mon enfance dans ma Russie natale. L’été chez un lointain cousin je gardais son troupeau de chèvres en barbouillant sur un vieux cahier ces demoiselles, les poissons d’une petite rivière et les oiseaux chantant et volant au dessus de ma tête.
- Vos personnages filiformes ou aux formes arrondies, des femmes surtout ont souvent la tête en bas, les paysages animaux tous mêlés aussi.
- Peut-être quand j’étais jeune, avec quelques amis nous faisions le poirier pour voir le monde à l’envers. Plus tard j’ai commencé à poser mes toiles le haut en bas, peindre, puis l’inverse, cette réponse vous satisfait ?
- Oui si cela est vrai.
- Peut-être ! ou pas !! d’autres questions ?
- Juste une remarque, beaucoup de couleurs, des bleus magnifiques que j’aime particulièrement.
- Pour moi la couleur c’est la vie.
- Merci monsieur Chagall pour cette rencontre et ce partage.

Maryse

.........Retirons-nous sur la pointe des pieds, laissons-les nouer mots et peinture, pour un moment de bonheur partagé ! Merci à vous cinq, pour nous avoir raconté cette belle journée !

JPEG - 2.7 Mo
JPEG - 2.8 Mo
JPEG - 2.4 Mo

 

 

histoire d’écrire 2009-2014 - Plan du site | | Contact webmaster | RSS 2.0

ANCLI DROITS DES FEMMES